Hanoukkah

À la différence des principales fêtes juives, Hanoukkah ne trouve pas son origine dans la Bible mais dans des événements survenus postérieurement. Il s’agit de la seule fête qui dure huit jours. Elle commence le 25ème jour du mois hébraïque de Kislev (généralement en décembre).

Hanoukkah est une fête juive célébrant la nouvelle consécration du Temple de Jérusalem. Elle commémore la victoire de la révolte des Maccabées pour l’indépendance et la liberté religieuse contre les Séleucides, en 167 avant Jésus-Christ. Les Juifs se révoltèrent contre Antiochus IV qui avait profané le Temple sacré. En 164 avant Jésus-Christ, sous le règne de Yéouda HaMakabi, ils libérèrent Jérusalem de son emprise étrangère et consacrèrent de nouveau le Temple.

Un miracle gravé dans la tradition : lorsque les Maccabées cherchèrent de l’huile sacrée pour allumer le chandelier du Temple, ils ne trouvèrent qu’une petite fiole dont le bouchon n'avait pas été descellé et qui était donc encore pure. La quantité d’huile contenue dans la fiole était suffisante pour un jour uniquement, mais un miracle se produisit et l'huile brûla pendant huit jours.

Pendant les huit jours que dure la fête de Hanoukkah, des bougies sont allumées sur une Hanoukkiah, un chandelier à huit branches alignées plus une branche supplémentaire, appelé le shamash, à partir duquel les autres bougies sont allumées.

Hanoukkah est une fête emplie de joie et l’une des préférées des enfants. Ils jouent avec une toupie à quatre côtés, marqués des initiales hébraïques de la citation Un grand miracle s'est produit ici.

Une autre tradition de Hanoukkah sont les mets spéciaux de cette fête, essentiellement des produits frits dans de l'huile tels que les Soufganiot, des beignets généralement fourrés de confiture.