Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Mimouna

Le soir après le septième jour de Pessah, qui est un jour de fête, les Juifs d'origine nord-africaine, notamment du Maroc, célèbrent la Mimouna dans le cadre de la fête de Pessah. L'origine de cette fête n'est pas claire, mais elle est généralement associée à l'anniversaire de la mort de Rabbi Maïmon ben Abraham, le père du Maïmonide,  l’un des grands piliers du judaïsme vivant au Moyen-âge (aussi connu comme le Rambam).

Le soir de Mimouna, les gens vont de maison en maison, visiter parents et amis. Dans les quartiers à grande population d’origine marocaine,  ces visites durent jusqu'aux petites heures de la nuit. Le jour suivant est également consacré aux célébrations en  famille, on s’invite, on s’accueille, et dehors, les pique-niques et barbecues sont d’usage.

Ces dernières années, la Mimouna est devenue une fête à laquelle tout le monde veut participer. Essayez de trouver une famille marocaine qui célèbre Mimouna pour vivre, vous aussi, cette fête populaire.

COUTUMES PENDANT LA FETE

Aliments sucrés - Le repas de fête est composé exclusivement d'aliments sucrés, dans l'espoir d'une vie douce :  fruits confits, gâteaux, pâte d'amande et autres confiseries artisanales. Ces aliments étant fabriqués pendant Pessah, ils sont tous faits sans farine ou tout autre ingrédient qui n'est pas casher pour Pessah.

Moufleta – c’est véritablement le plat traditionnel de la Mimouna. Dès que Pessah est terminé et que le hamets est de nouveau permis, les femmes préparent la pâte faite de farine et de levure. Elle en font des galettes frites au beurre et servies avec du miel. C’est le premier aliment contenant du hamets que l’on mange après Pessah. La farine est achetée dès que la fête se termine.