De Pâques à la Pentecôte

Après Pâques, les Catholiques du monde entier se préparent à célébrer la Pentecôte, qui commémore la descente du Saint-Esprit sur les Apôtres (Actes 2, 1-4). À Jérusalem, la fête est célébrée à l'abbaye de Sainte-Marie de Sion sur le mont Sion. Son toit bleu unique en forme de rotonde, ses quatre tours ornées et sa tour de l'horloge qui lui est particulière en font un joyau architectural. La basilique est une église bénédictine allemande achevée en 1910 et construite sur les ruines d'une église byzantine, la basilique Sainte-Sion, et d’une église du 12e siècle de l'époque des Croisés, l'église Sainte-Marie du mont Sion.

Adjacente à l'église, se trouve la « Chambre haute », le Cénacle, où Jésus célébra la Sainte Cène. L'ancien nom de l'église, l'abbaye de la Dormition, vénère la Vierge Marie qui serait entrée dans le sommeil éternel en ce lieu.

La grand-messe de la Pentecôte est célébrée par S.B. Mgr Fouad Twal, Patriarche latin de Jérusalem, en l'Église de la Dormition. Les Franciscains célèbrent la messe solennelle avec le Rév. Pierbattista Pizzaballa ofm, en l'église Saint-Sauveur. La messe est suivie d'une procession du Saint Sauveur au Cénacle, où les vêpres solennelles sont ensuite récitées.

La célébration prolongée de la messe reflète l'intense prière incessante de la communauté chrétienne, tels les apôtres unis dans la prière avec la mère de Jésus. Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II a décrit le mystère de la Pentecôte comme un « signe de la présence continue du Saint-Esprit dans l'Église et suscite la foi, l'espoir et la charité dans les cœurs des fidèles. »