Tichri : le mois des fêtes juives

Le mois juif de Tichri (coïncidant avec septembre ou octobre) est chargé de signification religieuse et marqué de grandes fêtes. Le mois commence par Roch Hachana, le Nouvel An juif, qui est célébré pendant deux jours. Certains des coutumes les plus connues de Roch Hachana sont la sonnerie du shofar (corne de bélier) et la consommation d'aliments symboliques tels que les pommes trempées dans du miel pour que la nouvelle année soit douce. La grenade, l'une des sept espèces symbolisant la terre d'Israël depuis les temps bibliques, ainsi qu’un fruit de saison de la période de Roch Hachana, sont également consommés. Les Juifs du monde entier souhaitent ainsi que leurs bonnes actions pendant l'année à venir soient aussi nombreuses que les graines de la grenade. La veille de la fête et pendant la fête elle-même, les Juifs du monde entier se souhaitent chana tova ou'metoukah, bonne et douce année.

Dix jours après Roch Hachana à lieu Yom Kippour, connu comme le Jour du Grand Pardon. Cette période de 10 jours est un moment d'introspection et de réflexion connu sous le nom Aseret Yemei Techouva (les dix jours de repentance). Pendant cette période, les gens demandent pardon à tous ceux à qui ils ont peut-être fait du tort. Yom Kippour est lui-même le jour le plus saint du calendrier juif, et la croyance veut que ce soit le jour où Dieu décide du sort de chaque être humain pour l'année à venir. Beaucoup passent la journée à la synagogue, plongés dans la prière. La loi religieuse prescrit que les Juifs affligeront leurs âmes et pendant 26 heures aucune nourriture ou aucun liquide ne pourra être consommé (Lévitique 23:27). Il est dit dans la Bible : « Car en ce jour on fera l'expiation pour vous, afin de vous purifier. Vous serez purifiés de tous vos péchés devant l'Eternel » (Lévitique 16:30). Durant les dix jours de repentance et le jour du Yom Kippour il est de coutume de se souhaiter G'mar Hatimah Tovah, Puisses-tu être protégé pendant toute une bonne année (Livre de la Vie).

Peu de temps après Yom Kippour, commence Souccot, plus connue en français comme la fête des cabanes/des tabernacles. Elle est célébrée le 15 de Tichri et elle est l'une des trois fêtes juives de pèlerinage, lorsqu'il était commandé aux Juifs, dans la Torah, de faire un pèlerinage à Jérusalem. Souccot dure sept jours (huit en diaspora). Les familles construisent des Souccot (cabanes recouvertes de feuilles de palmier), conçues pour rappeler les habitations des Israélites au cours des 40 ans d'errance dans le désert après la sortie d'Egypte. Durant toute la fête de Souccot, les repas sont pris dans la soucca, et certains dorment même à l'intérieur. Pendant les fêtes, des bénédictions spéciales sont dites sur les quatre espèces : le cédrat, la branche de palmier, des branches de saule et des branches de myrte. Comme il est écrit dans la Bible, « Le premier jour, vous prendrez pour vous-même, du fruit des beaux arbres, des branches de palmiers, des rameaux d'arbres touffus et des saules de rivière, et vous vous réjouirez devant l'Eternel votre Dieu pendant sept jours » (Lévitique 23:40).

Le mois de Tichri est indéniablement la période des fêtes juives, et pour un pèlerinage en Terre Sainte, il n'y a pas de meilleur moment de l'année pour avoir un aperçu de nombreuses traditions anciennes.