Le musée du Bon Samaritain

Le musée du site archéologique de l'auberge du Bon Samaritain à Ma'aleh Adumim est le seul du pays et l'un des trois musées au monde dédiés à la mosaïque. Des mosaïques et d'autres artefacts déterrés en Judée, en Samarie et à Gaza sont exposés dans le musée. Certaines des mosaïques exposées ont été retirées de différents sites afin de les protéger, tandis que d'autres ont été restaurées. Le travail consistant à préparer les mosaïques en vue de leur exposition a demandé de nombreuses années au cours desquelles des professionnels qualifiés ont déterré les mosaïques, les ont préservées et, le cas échéant, restaurées. Au cours du processus de préservation, certaines des mosaïques ont été combinées à des matériaux naturels comme de la chaux, du sable ou du ciment, comme c'était le cas dans l'antiquité.
Le musée du Bon Samaritain se situe à mi-chemin entre Jérusalem et Jéricho et est associé à la ville biblique de Ma'ale Adumim qui marquait la frontière entre les tribus de Juda et de Benjamin (Josué 16, 7 ; 18, 17). Durant l'ère byzantine, le site était associé à l'auberge mentionnée dans la parabole du bon Samaritain du Nouveau Testament (Luc 10, 25-37). Les membres de trois religions différentes apparaissent dans la parabole : un Cohen, un Lévi et un bon Samaritain. La conception du Musée, ainsi que le choix des mosaïques, est fondée sur la parabole.