Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Le bassin de Siloé

« L’homme que l’on appelle Jésus a préparé de la boue et il l’a étalée sur mes yeux. Puis, il m’a dit d’aller à Siloé et de me laver. J’y suis donc allé, je me suis lavé et je pouvais voir à nouveau. » (Évangile selon Jean, 9:1-12)
Le bassin de Siloé est un bassin de roche situé sur le versant sud de la Cité de David, l’emplacement d’origine de la ville de Jérusalem, situé au sud-est, au-delà des murs de la vieille ville. Ce bassin est alimenté en eau par deux aqueducs qui y déversent l’eau des sources de Gihon.
Le bassin de Siloé est mentionné à plusieurs reprises dans la Bible. Les eaux du bassin sont mentionnées dans Isaïe 8:6, tandis que Isaïe 22 : 9 fait référence à la construction du tunnel de Siloé.
Pour les chrétiens, le bassin de Siloé a une signification particulière : il est cité dans l’Évangile selon Jean comme étant l’endroit où Jésus a envoyé « un homme aveugle de naissance » afin d’y accomplir sa guérison. [1] [2]
Le bassin de Siloé est mentionné par Jésus dans le cadre d’une histoire tragique qu’il comparait à la mort subite des Galiléens (Luc 13 : 2-4) : « Et Jésus leur répondit : croyez-vous que ces Galiléens fussent plus pécheurs que tous les Galiléens, parce qu’ils ont souffert de la sorte ? Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez pas, vous périrez tous également. Ou ces dix-huit sur qui la tour de Siloé tomba, et les tua, croyez-vous qu’ils étaient plus pécheurs que tous les autres habitants de Jérusalem ? ».
Jésus guérit aussi l’homme aveugle dans les saintes eaux du bassin (Jean 9-11) : « Il répondit et dit : un homme qu’on appelle Jésus a préparé de la boue, a oint mes yeux, et m’a dit : va te laver au bassin de Siloé. J’y suis allé pour me laver, et je pus voir à nouveau ».