Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Eglise de Dominus Flevit

L’église de Dominus Flevit en forme de petite larme, à mi-chemin sur le versant ouest du Mont des Oliviers, rappelle l’incident de l'Evangile lors duquel Jésus pleura sur le sort de Jérusalem.
Ce triste incident s'est produit durant l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem au premier dimanche des Rameaux, lorsque la foule jeta ses manteaux sur la route devant lui en criant, « Béni soit le roi qui vient au nom du Seigneur ! »
En regardant vers le bas de la ville, Jésus pleura sur elle, prophétisant sa destruction future. Les ennemis « construiront un mur pour t’attaquer. Ils vont se mettre autour de toi et te serrer de tous les côtés . . . Ils vont t’écraser . . . Ils ne te laisseront pas une seule pierre sur une autre ; en effet, tu n’as pas connu le moment où Dieu est venu pour te faire du bien. » (Luc 19:37-44)
En l’espace de 40 ans, en 70 de notre ère, la prophétie de Jésus se réalisa. Les légions romaines assiègèrent Jérusalem et, après six mois de combats, le Temple fut brûlé et la ville rasée.
L'église de Dominus Flevit a été construite en 1955, mais occupe un site antique. Elle se dresse sur les ruines d'une église byzantine du 5ème siècle, dédiée à la prophétesse Sainte Anne, et dans une zone où se trouvent des tombes remontant à 1600 avant JC.
De deux types de tombes mises à jour par les pelleteuses ont été laissées visibles.
Des vestiges d'un sol en mosaïque complexe de l'église byzantine ont également été découverts. Ils ont été préservés sur la gauche de l'entrée.
La mosaïque est richement décorée de cercles entrecroisés et d’images de fruits, de feuilles et de fleurs.
Une inscription en grec renvoie à Simon, un "ami du Christ", qui "décora ce lieu de prière et l’offrit au Christ notre Seigneur pour le pardon de ses péchés et pour le repos de son frère."