Pèlerinage en Terre Sainte sur les pas de la Vierge Marie

 

Faites l'expérience d'un voyage spirituel de découverte et d'affirmation de soi tout en retraçant la vie de Marie, la mère de Jésus, dans le paysage biblique dans lequel elle a vécu, s'est réjouie et a souffert

 

Nazareth
Parcourez les rues et les ruelles de Nazareth, qui fut jadis le village où Jésus a grandi. La Basilique de l'Annonciation est construite sur l'emplacement de la grotte où d'après la tradition l'ange Gabriel est apparu à la Vierge Marie (Luc 1:26-35). Le Centre International Marie de Nazareth tout proche possède des vestiges importants d'une demeure familiale datant du 1er siècle découverts récemment. Un peu plus loin, la fontaine de la Source de la Vierge Marie (le Puits de Marie) est probablement le lieu où Marie venait puiser de l'eau pour la Sainte Famille.

Autres sites de Galilée
D'après une tradition de l'Eglise primitive, l'antique cité de Sepphoris (Tsippori), aujourd'hui un parc archéologique national, était la ville natale de Marie – cette tradition est commémorée dans le Monastère franciscain moderne de St Anne et Joachim.

Marie était présente à la célébration des noces de Cana, lieu du premier miracle de Jésus, lorsqu'il a transformé l'eau en vin (Jean 2:1-11).

Le Lac Kinnereth (la mer de Galilée)

L'ancien village de pêcheurs de Capharnaüm où Jésus a vécu durant une grande partie de son ministère en Galilée, est également une étape importante du pèlerinage marial, car il est dit dans le Livre de Jean que la Vierge Marie a accompagné son fils à Capharnaüm (Jean 2:12). L'Eglise de la Maison de St Pierre abrite les vestiges d'une maison d'une pièce présumée être la "Maison de Simon, dénommé Pierre (Marc 1:29). L'église actuelle a été érigée sur l'Insula Sacra pour préserver les découvertes archéologiques.

Haïfa et le Mont Carmel

Le Monastère de Stella Maris est dédié à la Vierge Marie qui est aussi "Notre Dame, Etoile de la Mer" (Stella Maris en latin). La Grotte d'Elie, à proximité, a été identifiée depuis l'époque byzantine comme étant le lieu où la sainte Famille s'est reposée sur le chemin du retour d'Egypte.

 


Le Monastère de Stella Maris

 

Jérusalem – la Vieille Ville

A l'époque de l'Antiquité, comme aujourd'hui, Jérusalem était le centre de la vie religieuse juive. On peut imaginer que Marie venait dans cette ville au moins une fois par an pour prier au Temple, particulièrement lorsqu'elle devint adulte. De nos jours, les pèlerins peuvent visiter le Mur des Lamentations (en hébreu ha-Kotel ha-Ma'aravi), vestige du grand mur de soutènement qui entourait le Mont du Temple et lieu privilégié des prières et de la foi juive depuis la destruction du Second Temple par les Romains, en 70 de l'ère chrétienne. Les visiteurs peuvent aussi accéder au Mont du Temple lui-même (d'où les non Musulmans peuvent seulement voir le Dôme du Rocher et la Mosquée Al-Aqsa sans y entrer).

L'Eglise Sainte-Anne (la piscine de Bethsabée), qui date du 12e siècle, a été bâtie sur le site où la Vierge Marie est née, selon la tradition byzantine.

La Via Dolorosa commence près de l'Arche de l'Ecce Homo dans le quartier musulman et s'achève à l'Eglise du Saint-Sépulcre dans le quartier chrétien. Sur les quatorze Stations, quatre ont un rapport direct ou indirect avec la Vierge Marie qui était présente et a assisté à l'épreuve subie par Jésus.

L'Eglise du Saint-Sépulcre contient plusieurs chapelles dédiées à la Vierge Marie ainsi qu'un portrait de Marie, Mère des Douleurs (Mater dolorosa).

Jérusalem – à l'extérieur des remparts de la Vieille Ville

Le Cénacle (la "chambre haute") – c'est une salle datant du 14e siècle dans une petite bâtisse à deux étages située au sommet du Mont Sion dans un complexe plus vaste de bâtiments. Elle commémore le lieu où Jésus a pris son dernier repas avec ses disciples. On l'associe aussi à une tradition plus ancienne, qui remonte au moins au 4e siècle, selon laquelle c'est dans cette salle (ou près d'ici) que les disciples se sont réunis avec la Vierge Marie et d'autres membres de la communauté après la mort de Jésus (Actes 1:14) et ont vécu la descente de l'Esprit Saint à la Pentecôte (Actes 2:1-4).

Hagia Maria Sion l'Abbaye du Mt Sion (autrefois dénommée l'Abbaye de la Dormition) a été consacrée en 1910. Elle a été construite sur une partie du site de l'ancienne basilique byzantine de Hagia Sion et d'une église croisée plus tardive, St Marie du Mont Sion. Une châsse dans la crypte est dédiée à la Dormition.

Le tombeau de Marie (Eglise grecque orthodoxe) est situé au pied du Mont des Oliviers dans la vallée de Jéhoshaphat, appelée aussi la vallée du Cédron, contigüe au Jardin de Gethsémani et à l'Eglise de Toutes-les- Nations.

Ein Karem

Selon la tradition chrétienne, Ein Karem est le village natal de St Jean-Baptiste et c'est là que ses parents, Zacharie et Elizabeth, demeuraient. Le Nouveau Testament relate la Visitation de Marie à sa cousine Elizabeth alors qu'elles étaient toutes deux enceintes (Luc 1:39-56). Plusieurs sites de ce village rappellent cette visite.

La source de Marie : c'est une source et une fontaine au centre de l'antique village. Selon une tradition, c'est l'un des lieux où Marie et Elizabeth se sont rencontrées et où Marie a bu à la fontaine (c'est pourquoi la source est devenue un lieu de pèlerinage chrétien).

L'Eglise de la Visitation – site traditionnel de la maison de la cousine de Marie, Elizabeth et de son mari Zacharie (les parent de St Jean-Baptiste).

L'Eglise de Saint Jean-Baptiste est bâtie à l'endroit où St Jean-Baptiste est né, d'après la tradition.

 


L'Eglise de la Visitation

Bethléem*

La Basilique de la Nativité, l'un des plus anciens et des plus importants de tous les édifices religieux chrétiens. Elle abrite la Grotte de la Nativité où Jésus est né selon la tradition (Luc 2:7).

La Grotte du Lait, dans la crypte d'une petite chapelle franciscaine, rappelle la tradition selon laquelle la Sainte Famille s'est réfugiée dans cette grotte avant sa fuite en Egypte.

*Sous la juridiction de l'Autorité palestinienne. La visite de cette ville peut nécessiter des démarches spéciales, entre autres la coordination du transport et des guides.

Abu Gosh

Le village de Abu Gosh est situé à l'emplacement de Quiryat Ye'arim, l'Arche de l'Alliance y est restée vingt ans avant d'être ramenée à Jérusalem (I Samuel 6:21, 7:1-2). Au sommet d'une colline, L'Eglise de Notre-Dame de l'Arche de l'Alliance, construite en 1924 commémore cet événement.

Deir Rafat

L'autel catholique du monastère de Deir Rafat (à l'ouest de Beit Shemesh et du kibboutz Tzora') a été érigé dans les années 1930 par le Patriarche latin de l'époque, Msg. Louis Barlasina. L'autel est consacré à la Vierge Marie en sa qualité de Reine des Nations et protectrice de la Terre Sainte.

Liens pour avoir des informations supplémentaires

Sites Internet du Ministère du Tourisme israélien:

http://www.goisrael.com/Tourism_Fra/Tourist+Information/Christian+Themes/Sites+à+visiter.htm
http://www.goisrael.com/Tourism_Fra/Tourist+Information/Links.htm