Pessah

Pessah, ou Pâque, est une des grandes fêtes juives, une des fêtes de pèlerinage, tout comme Soukkot (la fête des Tabernacles) et Shavouot (Pentecôte). Lors de ces trois fêtes, la population juive se rendait en pèlerinage au Temple de Jérusalem.

La fête débute le 15e jour du mois hébreu de Nissan (généralement en avril), dure sept jours et commémore l'exode d'Egypte. Selon la Torah, les Israélites vivaient en Egypte et avaient été réduits en esclavage par les Egyptiens. Moïse,  devenu leur chef, demanda à  Pharaon de laisser partir son peuple. Quand Pharaon refusa, Moïse entama une campagne qui aboutit à leur départ précipité d'Egypte.

Pessah est aussi appelée la fête de la liberté, aspect qui est souligné dans les rites et les prières : le passage de l'esclavage à la liberté symbolise la rédemption spirituelle et physique et l'aspiration de l'homme à la liberté.

La veille de la fête, appelée la nuit du Seder, les familles se réunissent pour le repas du Seder. L’un des grands préceptes juifs est d'inviter ceux qui n'ont pas de famille avec qui célébrer la fête.

La fête de Pessah est aussi appelée Fête des Pains azymes. L'exode d'Egypte rapporte que les Israélites quittèrent l'Égypte à la hâte, et que la pâte qu'ils avaient préparée n'a pas eu le temps de lever, de sorte que cuite, cela devint de la Matsa, du pain azyme. L'un des grands préceptes de cette fête est l’interdiction de manger du levain, soit toute denrée préparée avec de la farine ayant levé ou tout aliment contenant de la farine. Au lieu de pain, les Juifs mangent de la Matsa.

La fête est aussi appelée Fête du printemps, marquant la saison où Pessah est célébrée.
Les premier et dernier jours de la fête sont des jours chômés, pendant lesquels tout travail productif est interdit. Les jours intermédiaires sont appelés Chol ha-Mo'ed (jours de demi-fête, pendant lesquels l'interdiction de travailler est moins stricte).

 


 

COUTUMES PENDANT LA FETE

Interdiction de manger du levain - Au cours de la Pâque, il est interdit de manger du levain – hamets en hébreu - en souvenir de la Matsa que les Israélites mangèrent en quittant précipitamment l’Égypte. L'interdiction porte sur tous les types de pain et de pâtisseries faites à base de  farine, et sur tous les types de pâtes.

Manger de la Matsa – La Matsa est un pain sans levain. Mis à part lors du repas du Séder, manger de la Matsa n'est pas obligatoire, mais dans la plupart des familles juives, c’est ce qu’on mange pour remplacer le pain durant cette fête.

Biur hamets – élimination du levain - Durant les semaines précédant Pessah, les Juifs ont l’habitude de  nettoyer leurs maisons à fond pour éliminer toute trace de hamets. A la nuit tombée, la veille du jour où Pessah commence, les Juifs pratiquants cherchent du hamets dans les recoins de la maison à la lueur d’une bougie, pour s'assurer qu'il n'en reste plus une miette. L'Etat d'Israël, représentant du peuple juif, vend tout le hamets d’Israël à un non-Juif à un prix symbolique (et le rachète immédiatement après la fête).

Le Séder - Long repas de fête la première nuit de la Pâque. La famille réunie autour de la table pour le Seder donne lecture de la Haggadah et mange un repas de fête. La Haggadah renferme des passages de la Bible, la Mishna (la compilation des traditions orales dans la loi religieuse juive), des commentaires et des chansons qui tous, parlent de l’exode d’Egypte. La Haggadah est lue afin de transmettre  la tradition de Pessah d'une génération à l'autre. Les rituels au cours du Seder sont symboliques, comme par exemple consommer de la Matsa et des herbes amères, quatre verres de vin, manger et chanter ensemble.

Afikoman - Pour encourager les enfants à rester éveillé tout au long du Séder, il est de coutume de cacher dans la maison un morceau de Matsa, appelé Afikoman. A la fin du repas, les enfants doivent le trouver et celui qui le trouve est généralement récompensé.

INFORMATIONS IMPORTANTES
Presque toutes les entreprises israéliennes sont fermées les premiers et derniers jours de Pessah. Les jours de demi-fête (Chol ha-Mo'ed), de nombreux bureaux et commerces sont ouverts uniquement le matin. Les familles israéliennes vont souvent  en vacances ou se promènent hors de la ville.

La plupart des restaurants israéliens respectent les préceptes alimentaires concernant Pessah. Nombreux sont ceux qui offrent des alternatives aux aliments ordinaires. Ces dernières années, en particulier dans la région de Tel-Aviv, Pessah est moins observé dans les restaurants, et vous serez en mesure de trouver des endroits servant pains, gâteaux et pâtes. Sachez que la consommation de la bière est interdite à Pessah.