St Anne et la piscine de Betheshda

Dans la tradition catholique, le 8 septembre est connu comme l'anniversaire de la Vierge Marie. Bien que les Evangiles canoniques taisent ses origines, grâce au Protévangile de Jacques daté du deuxième siècle,nous savons que Marie était la fille de Joachim et d'Anne, et disposons de quelques informations sur sa naissance et son enfance. Selon la tradition chrétienne antique, la maison d'Anne et de Joachim aurait été située près d'un double bassin servant de centre thérapeutique populaire – la piscine de Bethesda, que nous connaissons tous grâce à l'Evangile de St Jean :

"Or, à Jérusalem, près de la porte des Brebis, il y a une piscine qui s'appelle en hébreu Béthesda, et qui a cinq portiques. Sous ces portiques étaient couchés un grand nombre de malades, d'aveugles, de boiteux et de paralytiques. "(St Jean chapitre 5 : 2-3)

Jésus y guérit un paralytique. La double signification de cet endroit en tant que lieu de naissance de Marie et site d'un miracle l'a rapidement propulsé au rang de grand sanctuaire du christianisme. Les Byzantins y construisirent une grande basilique, la Basilique de Ste Marie de la Probatique, endommagée par les invasions persanes de 614, elle fut reconstruite puis détruite par les Arabes en 1010. Les croisés construisirent un petit monastère sur ses ruines et en 1030, ils érigèrent la basilique actuelle, une église romane dédiée à Sainte Anne, sur les grottes où la mémoire de la naissance de la vierge est célébrée.

A la fin des croisades, Ste Anne fut transformée en école coranique et laissée à l'abandon par l'empire ottoman. En 1856, les Ottomans offrirent la Basilique à la France et sa garde fut confiée aux missionnaires d'Afrique ou Pères blancs, qui y effectuent des pèlerinages jusqu'à ce jour.

L'Eglise de Ste Anne est située à l'entrée de la via Dolorosa dans le quartier musulman, à l'intérieur de la porte du lion, près de l'entrée est de la vieille ville. Le Domaine de Ste Anne est un oasis de paix qui tranche avec l'agitation des souks. Son acoustique étant extraordinaire, on invite les visiteurs à y chanter des hymnes à la gloire de Dieu avant de descendre dans la crypte dédiée à la naissance de Marie. Ce domaine immense,  combinaison de bassins et de ruines des églises byzantine et croisée a été parfaitement préservé. Les visiteurs peuvent descendre jusqu'au fond de la citerne où l'on trouve encore de l'eau, souvenir ou invitation à ceux qui souhaitent guérir dans cet endroit central de l'histoire du salut.