Une journée dans la vieille ville de Jaffa

La vieille ville de Jaffa, située à l’extrémité sud de Tel-Aviv, sur le littoral méditerranéen, servait autrefois de « passerelle » vers la Terre d’Israël. Du haut de ses 3000 ans d’histoire, la vieille ville de Jaffa abrite le port le plus ancien du monde. On dit que cette ville appelée Yafo en Hébreu et Joppé dans le Nouveau testament doit son nom à Japhet l’un des trois fils de Noé ou au terme hébraïque « yaffa » qui signifie belle.

Brochures, plans et informations touristiques générales sont disponibles au centre pour visiteurs situé sur la place principale. Ce centre, qui vient de rouvrir ses portes expose de nombreuses pièces datant des périodes hellénistiques et romaines et deux films documentaires sur l’histoire de la ville y sont projetés.

C’est de Jaffa que Jonas partit lorsqu’il essaya de fuir l’appel du Seigneur lui enjoignant d’aller prêcher le repentir aux habitants de Ninveh (Jonas 1 :3). D’après le récit biblique, le bateau de Jonas aurait été pris dans une tempête et ce dernier serait passé par-dessus bord. Il aurait ensuite été avalé par un poisson géant dans le ventre duquel il aurait séjourné pendant trois jours.


C’est également à Jaffa que St Pierre a guéri Tabitha (Actes 9 :36-43). Puis, il a  habité chez Simon le tanneur, à quelques pas du Centre pour visiteurs. C’est sur le toit de sa maison que Pierre - alors qu’il priait - eut la vision d’une nappe descendue du ciel, regorgeant d’animaux impurs et entendit une voix lui ordonnant : « Lève-toi Pierre, tue et mange » (Actes 10 :13). Ce commandement de consommer des animaux impurs conduisit St Pierre à baptiser Cornelius, un centurion romain et non juif considéré comme impur par les juifs religieux. Pour la première fois les Gentils étaient autorisés à recevoir le saint esprit et rejoindre l’Eglise.


Le bâtiment le plus caractéristique de la vieille ville de Jaffa est l’Eglise de Saint Pierre, qui surplombe la place principale et que l’on peut voir de la plage de Tel-Aviv. Cette église appartient aujourd’hui à l’Ordre franciscain de Terre Sainte, le Frère Peter, nous apprend qu’à l’origine elle servait de maison d’hôte où logeaient les pèlerins désireux de se rendre à Jérusalem. Le principal tableau de l’Eglise représente la vision de St Pierre sur le toit de la maison de Simon le tanneur. D’autres illustrent les principaux épisodes de la vie de Saint Pierre : la pêche miraculeuse, la remise des clefs du royaume, la transfiguration du Christ et le lavement des pieds pendant la Cène. Le pupitre taillé en forme d’arbre est lui aussi unique. Aujourd’hui encore, l’Eglise de St Pierre continue d’accueillir des pèlerins, de célébrer la messe en plusieurs langues pour les communautés chrétiennes locales et les visiteurs venus du monde entier.