Le Martyre de Jean le Baptiste- 29 Août

Le serment d’un roi ivre avec un sens de l'honneur superficiel et une dance séduisante combinée au cœur odieux d'une reine afin de provoquer le martyre de Jean le Baptiste. Le plus illustre des prophètes subit le sort de tant de prophètes de l’Ancien Testament avant lui : le rejet et le martyre. La « voix criant dans le désert » n'a pas hésité à accuser le coupable, n'a pas hésité à dire la vérité. Mais pourquoi ? Que motive un homme prêt à renoncer à sa propre vie ?
Ce grand réformateur religieux a été envoyé par Dieu pour préparer le peuple à recevoir le Messie. Sa vocation était le don dévoué. Le seul pouvoir qu'il prétendait était l'esprit de Yahvé. « Moi je vous baptise d’eau, pour vous amener à la repentance, mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint Esprit et de feu » (Matthieu 3:11). Les écrits nous racontent que nombreux sont ceux ayant suivi Jean à la recherche de l’espérance, peut-être en prévision d'une grande puissance messianique. Jean ne s’est jamais autorisé le faux honneur de recevoir ces personnes pour sa propre gloire. Il savait que son appel était l’une des préparations. Lorsque le moment fut venu, il dirigea ses disciples vers Jésus : « Le lendemain, Jean était de nouveau là avec deux de ses disciples. Il vit Jésus qui passait et il dit « Voici l'Agneau de Dieu ! » Les deux disciples entendirent les paroles de Jean et se mirent à suivre Jésus » (Jean 1:35-37). C'est Jean le Baptiste qui a montré la voie au Christ. La vie et la mort de Jean ont été un don au-delà de soi pour Dieu et les autres personnes. Son style de vie simple a été le détachement complet des possessions terrestres. Son cœur était centré vers Dieu et l'appel qu'il avait entendu de l'Esprit de Dieu parlant à son cœur. Convaincu de la grâce de Dieu, il eut le courage de prononcer des paroles de condamnation ou de repentance, ou bien de salut.